Home Expositions et festivals Exposition « 14, Visages & Vestiges de la Grande Guerre » – Paris

Blog-Exposition-HallAlsace

Didier Pazéry travaille sur la Grande guerre depuis une vingtaine d’année. L’exposition « 14, Visages et Vestiges de la Grande Guerre » propose de présenter pour la première fois l’intégralité du travail de Didier Pazery avec une installation spectaculaire de 80 grands formats.

Une exposition accessible à tous

Lieu emblématique de la première guerre mondiale, la gare de l’Est a vu transiter la majorité des soldats des armées alliées venus prendre le train pour combattre sur le front. Point de départ et d’arrivée pour des millions de soldats pendant près de quatre ans, elle fut un pont entre l’univers des tranchées et celui de l’arrière, celui de la vie. Avec l’exposition « 14, Visages et Vestiges de la Grande Guerre« , la gare a souhaité rendre un hommage à tous ceux qui ont transité par ses quais et commémorer le souvenir de 14-18.

Cette exposition se déroule dans les halls voyageurs et sur les grilles du parvis de la gare de l’Est.

Des panneaux de textes trilingues (allemand, anglais, français) accompagnent l’exposition, mettant en valeur des témoignages exceptionnels des survivants de 14-18 recueillis par Didier Pazery et le réalisateur Olivier Morel. Les photographies d’objets sont accompagnées de légendes historiques écrites en collaboration avec le Musée de la Grande Guerre du pays de Meaux.

Un travail complet, une vision large

A ses portraits réalisés au tournant des années 2000, Didier Pazéry a ajouté des travaux photographiques plus récents : une série de paysages réalisée sur les champs de bataille de l’ancien front, ainsi que des photographies d’objets conservés dans les collections du Musée de la Grande Guerre du Pays de Meaux.

Hans_Lange

Hans Lange, mobilisé en 1917, il est grièvement blessé dans la Somme en 1918 par une grenade qui lui arrache une partie du visage. – (c) Didier Pazéry

Réalisé à partir du travail photographique de Didier Pazery, le livre « 14, Visages et Vestiges de la Grande Guerre » est construit autour d’une alternance de portraits des derniers témoins de 14-18, de photos d’objets du Musée de la Grande Guerre du Pays de Meaux et de paysages de l’ancien front. Cet ouvrage met en scène les ultimes protagonistes du conflit, toutes nationalités confondues, au  moment où ils deviennent des icônes, parlant au nom des millions de soldats anonymes disparus. Lazare Ponticelli, photographié par Didier Pazery en 2007 est entré dans les livres d’histoires comme étant le dernier poilu.

Infos pratiques 14, Visages et Vestiges de la Grande Guerre

Du 23 juin au 30 novembre 2014

Gare Paris-Est,
Place du 11 Novembre 1918
75010 Paris

Du lundi au dimanche de 5h à 1h

Métro lignes 4,5 et 7
RER ligne E
Bus 30, 31, 32, 38, 39, 46, 47, 56, 65 et 350

Leave a Reply